Cinq mythes et réalités au sujet de l’AVC 

illustration du cerveau

Saviez-vous qu’au pays, chaque année, plus de 62 000 personnes subissent un AVC? Ce nombre ne cesse d’augmenter. Aujourd’hui, elles sont 405 000 à vivre avec les séquelles.i

La bonne nouvelle est que l’AVC peut être traité. Cependant, il y a beaucoup de mythes au sujet de cette urgence médicale grave. Voici les cinq principaux mythes :

Mythe numéro 1 – Les AVC affectent seulement les aînés 

Réalité :  Un AVC peut survenir à tout âge. Presque 25 pour cent des Canadiens ayant eu un AVC sont âgés de moins de 65 ans.ii

Bien que l’âge continue d’être le principal facteur de risque d’AVC, la fréquence de l’AVC chez les jeunes est aussi en hausse et à un rythme plus rapide que ce qu’on observe chez les adultes.iii  Les risques comme l’hypertension artérielle, le diabète et un mode de vie sédentaire sont aussi en hausse dans ce groupe d’âge.iii

Comment nous pouvons aider : Le programme Après un AVC de la Marche des dix sous du Canada est un programme de rétablissement personnalisé qui aide les survivants et leur famille à s’avancer après un AVC. Le programme est flexible et il peut s’adapter pour répondre aux besoins et objectifs changeants des survivants d’un AVC de tous âges.

Mythe numéro 2 – Le rétablissement après un AVC se produit uniquement pendant les premiers quelques mois après un AVC.

Réalité : Il n’y a aucun échéancier pour le rétablissement après un AVC. La santé de plusieurs personnes continue de s’améliorer pendant des mois ou des années après qu’elles ont subi un AVC.

Cela étant dit, Pratiques optimales de l’AVC au Canada soutient le commencement de la réadaptation dès que possible après l’AVC, habituellement pendant le séjour du survivant de l’AVC à l’hôpital.iv Le rétablissement d’une personne est affecté par plusieurs facteurs – par exemple, la gravité de l’AVC. Il n’y a pas deux personnes qui ont exactement le même rétablissement.

Comment nous pouvons aider : Après l’inscription, un coordonnateur local d’Après un AVC travaille avec le survivant d’un AVC pour comprendre les besoins et les objectifs de la personne pour le rétablissement après un ACV et la création d’un plan personnalisé pour aider à les atteindre. Nous fournirons ce soutien pendant aussi longtemps qu’elles en ont besoin.

Mythe numéro 3. Un AVC a seulement une incidence sur la personne qui a éprouvé l’AVC.

Réalité : Souvent, toutes les personnes qui se trouvent dans le cercle de la personne qui a subi l’AVC sont affectées. Presque deux tiers des survivants (au Canada) conservent un niveau d’incapacité lié à un AVC, et plus de la moitié de ces personnes ont besoin d’une certaine aide dans les activités quotidiennes lors du rétablissement, selon un bulletin de 2017 de Cœur + AVC.iii Ceci peut pousser des membres de la famille à agir en tant que proches aidants à temps plein ou à temps partiel.

Comment nous pouvons aider : Notre programme Après un AVC place le survivant d’un AVC et ses proches aidants au centre de nos soins. Le survivant d’un AVC est soutenu tout en travaillant en vue d’atteindre ses objectifs, alors que les proches aidants accèdent aussi à des ressources et des programmes personnalisés qui soutiennent leurs défis uniques.

Mythe numéro 4. Les femmes sont moins susceptibles que les hommes de subir un AVC.

Réalité : Chaque année, au Canada, plus de 62 000 personnes subissent un AVC, dont plus de 30 200 femmes.v

Les femmes sont affectées différemment par un AVC que les hommes. Selon un bulletin sur l’AVC de 2018 de Cœur + AVC, « plus de femmes que d’hommes en meurent; elles ont des séquelles plus importantes; elles sont plus nombreuses à vivre avec les conséquences; et les défis qu’elles rencontrent au cours de leur rétablissement sont plus grands. »v

Comment nous pouvons aider : Notre programme Après un AVC soutient les besoins différents auxquels font face les hommes et les femmes lors du rétablissement. Le plan pour le rétablissement est flexible et il peut inclure des programmes offerts par l’entremise d’Après un AVC, ainsi que des renvois à d’autres services locaux et ressources locales.

Mythe numéro 5. On ne peut rien faire pour prévenir un AVC.

Réalité : Les recherches ont révélé que presque 80 pour cent des AVC et des maladies du cœur prématurés peuvent être prévenus à l’aide de comportements sains.vi

Ceci est une bonne nouvelle pour les personnes qui ont subi un AVC, et celles qui souhaitent prévenir un deuxième AVC. Il y a des facteurs de risque de subir un AVC que l’on ne peut pas changer – comme l’âge et les antécédents médicaux – mais il y en a d’autres que l’on peut modifier qui peuvent réduire votre risque.

Pour les participants de notre programme Après un AVC, nous travaillerons pour inclure des ressources et de l’aide pour apporter des changements au style de vie comme partie de leur plan pour aider à réduire le risque d’un autre AVC. Ces changements peuvent varier d’avoir un régime alimentaire plus sain, rester actif, réduire le stress, et de maintenir un poids sain.

Informez-vous davantage au sujet du programme Après un AVC.


i Cœur + AVC, (Dé)connexions : Des liens insoupçonnés posent un risque, Bulletin 2019 sur les maladies du cœur, l’AVC et les déficits cognitifs d’origine vasculaire. Bulletin 2019 | Fondation des maladies du cœur et de l’AVC (coeuretavc.ca)

ii Agence de la santé publique du Canada : Accidents vasculaires cérébraux au Canada – Canada.ca. Accédé le 1er juin 2021.

iii Cœur + AVC, Les mille facettes de l’AVC, Les défis et les succès du rétablissement chez les gens de tous âges, Bulletin sur l’AVC 2017. hsf-stroke-report-2017-fr.ashx (heartandstroke.ca)

iv Cœur + AVC, Pratiques optimales de l’AVC au Canada, 2019. https://www.heartandstroke.ca/-/media/1-stroke-best-practices/rehabilitation-nov2019/french/csbp-infographic-rehabilitation-fr

v Cœur + AVC, Des vies perturbées : l’AVC chez les femmes, Les femmes sont touchées de façon disproportionnée par l’AVC tout au long de leur vie et doivent faire face à de nombreux défis dans le système de santé, Bulletin sur l’AVC 2018. bulletinavc2018.ashx (heartandstroke.ca)

vi Cœur + AVC, Risque et prévention Risque et prévention | Fondation des maladies du cœur et de l’AVC (coeuretavc.ca). Accédé le 1er juin 2021.